Inter-files : quelle règlementation ?

Publié le : 30 novembre 20213 mins de lecture

La circulation inter-files ou CIF est très utilisée par les conducteurs de deux-roues. Cette pratique est pourtant strictement interdite en France, conformément au Code de la route. Pour cause de trafic dense et congestionné, la CIF avait fait l’objet d’une expérimentation de 5 ans qui a pris fin le 31 janvier dernier. Elle est de nouveau autorisée à titre expérimental depuis le 2 août, et ce, pour une durée de 3 ans.

Qui sont concernés et en quelles circonstances ?

Parmi les modalités de l’expérimentation de la CIF, les véhicules autorisés sont les deux-roues et les trois-roues motorisés, faisant moins d’un mètre de large. Ne sont pas donc concernés par l’expérimentation les tricycles à voie large, les side-cars et les quads. En France, 21 départements sont en liste pour cette nouvelle expérimentation. Même dans ces départements, des conditions sont rattachées à la pratique de CIF. Lesdits véhicules ne peuvent circuler en inter-files que lorsque la circulation est dense et que les files sont ininterrompues sur toutes les voies. De même, la CIF n’est cautionnée, dans le cadre de cette expérimentation, que si l’espace entre les autres véhicules ne suffit pas pour passer.

Sur quelles routes la CIF est-elle autorisée ?

Toutes les routes ne permettent pas ce type de circulation. L’inter-files n’est possible que sur les autoroutes ou les routes à deux chaussées qui elles-mêmes sont séparées par un terre-plein au centre. Chacune d’elles doit être dotée d’au moins deux voies. Il faut également que la vitesse maximale autorisée soit supérieure ou égale à 70 km/h. Par ailleurs, la CIF ne se pratique qu’à une vitesse de moins de 50 km/h. Le différentiel par rapport aux autres usagers de la route est plafonné à 30 km/h si la circulation est à l’arrêt. Dans le cas où les automobilistes rouleraient à 10 km/h, les conducteurs en inter-files ne peuvent excéder les 40 km/h.

Quelles règles sont à respecter ?

Dès que le trafic se fluidifie, les deux-roues et les trois-roues doivent se replacer sur les voies. Ce qualificatif entre en vigueur à partir du moment où les autres véhicules, sur au moins une des files, sont à plus de 50 km/h. Notez qu’il est formellement interdit de forcer le passage ou de tenter une CIF dans le cas où l’espace entre les véhicules ne serait pas suffisant pour passer. En inter-files, il est aussi prohibé de dépasser un autre véhicule circulant devant soi. Parmi les réglementations, il est stipulé que la CIF n’est pas autorisée si la voie est couverte de neige, de verglas ou est en travaux.

Plan du site